RPG Dyrelia
Bienvenue sur les archives de Dyrelia ! Vous trouverez ici le planning, les rps en cours, les fiches personnages et les suivis mais aussi beaucoup d'autres projets rpg !

Seuls les partenaires rps pourront s'inscrire, alors n'oubliez pas de faire votre demande !

#1 A Hero ? Spare me your Crap

Aller en bas

#1 A Hero ? Spare me your Crap

Message par Dyrelia le Mer 7 Nov - 13:19

La douleur et la peur, ancrée au plus profond de cette âme, dans ses derniers instant. L'espoir de liberté arrachée au plus vite par la crainte de ne pas en réchapper. Face à sa propre mort, l'âme humaine est parcourue par de multiples émotions. Toutes profondément négatives, attirant malgré elle un être que nul ne voudrait voir débarquer. Aujourd'hui, nul dieu de la mort pourra accomplir son fardeau. Nul assassin ne sera comblé par son dessein.

Le corps abandonné au fond de cette ruelle ne sera bientôt plus seul. Du sang recouvrant le pavé, une fumée noire et épaisse sort rapidement, parcourant cette tête comme cherchant à rentrer par le moindre orifice. Une fois chose faite, les lèvres du macchabée remues enfin de nouveau.  « Donnez moi ... le pouvoir.... venger... » De cette même bouche, un sourire mauvais se dessine, alors qu'une énième larme coule. « Je ne suis pas venu pour cela ... » Cette voix grave et profonde semble venir de ce même corps, mais les lèvres n'ont pas un seul instant remué. Le sourire disparait, alors que l'homme se met à suffoquer.  « Tu n'es pas en droit de me demander ... tant que tu n'auras pas encore assez souffert. »

Le corps s'agite, amenant malgré lui ses mains tremblantes au niveau de sa gorge. Le sang s'écoule de plus en plus de son crâne et rejoint aussi sa bouche. Le combat s'arrête brutalement au bout de quelques secondes. De nouveau inerte. Immobile. Toujours aucun dieu à l'horizon.

« Pathétique. » Le démon se redresse enfin, dans ce nouveau corps qui est à présent sien, tout comme cette voix. Il observe un instant le sang, sentant sa plaie béante dans le creux de son crâne. Le repas ne le contentera que très peu de temps. La qualité de l'âme est affreuse. Cet homme qui n'est pas capable de supporter de se faire couper de simples tendons. Il aurait espéré trouver mieux, mais là est malheureusement son quotidien depuis qu'il est sur terre. Testant des mourants et leurs résistances. Évitant la famine en avalant des miettes de pains...

« Elle ... » Il l'a aperçu dans ses souvenirs. La veuve noire. Ce bourreau d'un instant, qui n'a pas hésité à le torturer. Le tuer. Il n'est peut-être pas trop tard pour la rattraper. Ce corps, bien que déchiré, se remet à marcher comme si rien ne s'était passé. Laissant le sang et la cervelle derrière lui. L'obscurité n'est pas un problème pour se repérer. Il sait, qu'il se rapproche d'elle. Il l'entend marcher.

Et bientôt, il la revoit. De dos. Le démon est bien trop rapide pour qu'elle lui échappe.

« Vous n'avez pas fini le travail, Miss. » La voix est la même que cet homme. Pourtant, le ton n'est pas le même. Dans sa main, le revolver précédemment récupéré dans le caniveau. Un sourire n'attendant qu'une seule chose : sa réaction.


Dernière édition par Dyrelia le Mer 7 Nov - 13:25, édité 2 fois
avatar
Dyrelia
Priopriétaire du site
Priopriétaire du site

Messages : 221
Points : 446
Réputation : 0
Date d'inscription : 10/05/2016
Age : 25

Voir le profil de l'utilisateur http://dyrelia-rpg.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: #1 A Hero ? Spare me your Crap

Message par Dyrelia le Mer 7 Nov - 13:19

N’importe qui aurait été terrifié de voir sa victime se relever, être capable de le faire, après un tel acharnement. Physiquement, ce corps aurait eu bien du mal à le faire de lui-même. Seule une force obscure est capable de réveiller les morts et de les faire marcher de nouveau. Hantant le monde des vivants sans aucun autre but que la destruction et le carnage. L’obéissance envers cet être sombre et puissant. L’arme à feu semble un instant glisser de ses doigts, le bras blessé incapable de supporter un tel poids plus longtemps.

Elle l’a pourtant bien compris. Elle n’est pas effrayée. Et cette absence de réaction est sans doute encore plus satisfaisante que si elle avait été semblable à celle d’un banal humain. Le sourire redoubla malgré lui d’intensité, son seul œil visible commençant à luire un peu plus doucement par tant de curiosité. Il ne s’était donc pas trompé. Il s’en apercevait de mieux en mieux. Elle était différente, tout en restant humaine.

« T’avais meilleure mine quand t’étais mort. » Le sarcasme dont elle faisait preuve était sans doute encore plus encourageant dans sa démarche. Le corps vacilla de nouveau. Il était  en très mauvais état, le sang coulait toujours du creux dans sa tête, tâchant une fois de plus sa joue dans sa chute, dans le prolongement de cette mèche de cheveux qui dissimulait habillement le plus gros des dégâts. Alors que le bras sectionné du corps semblait s’affaisser de plus en plus, son autre main vint récupérer l’arme, pour une meilleure prise.

«Qu’est-ce que tu veux ? » Son regard se posa sur l’arme à feu. Un rire s’échappa d’entre les lèvres étirées, alors qu’un filet de fumé s’échappa de la plaie sur son bras, s’enroulant autour comme pour en faire un bandage.

«Étrange ... comment les humains sont bien plus effrayé par cet objet futile que le surnaturel de nos jours... » Il observa un instant l’arme dans sa paume, avant de la lui balancer sans prévenir jusqu’à ses pieds. Le sourire ne quittait plus ce visage déformé.

«Battez-le encore. Trouez-le. Arrachez-lui tout ce qu’il lui reste. Que je vois de quoi vous êtes encore capable. Vous avez lâchement abandonné le travail. Ce n’est pas terminé. Tant que je pourrais me relever... » Alors qu'il prononçait ces derniers mots, empruntant toujours la voix de la victime, il s'avança vers elle, nullement effrayé. Ni encore satisfait. Encore une fois, il n'attendait qu'une chose ... et cette fois encore plus qu'avant. Ses réactions détermineraient sans doute la suite.


Dernière édition par Dyrelia le Mer 7 Nov - 13:25, édité 1 fois
avatar
Dyrelia
Priopriétaire du site
Priopriétaire du site

Messages : 221
Points : 446
Réputation : 0
Date d'inscription : 10/05/2016
Age : 25

Voir le profil de l'utilisateur http://dyrelia-rpg.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: #1 A Hero ? Spare me your Crap

Message par Dyrelia le Mer 7 Nov - 13:19

« Je me suis jamais faite attaquer par un putain de fantôme. » Était-ce là une raison valable ? Peut-être pas. L’être était loin d’être un vulgaire revenant en quête de victimes pour se venger de ce qu’on lui avait fait. Non, peut-être que l’esprit de cet humain aurait pu, après tout. Mais il était trop tard à présent. Parce que son âme n’était déjà plus. Et à présent qu’il l’avait absorbé, il avait accès à tout un tas de souvenirs. Sans pouvoir pour autant ressentir ce que cet homme avait réellement vécu. Elle n’avait donc pas encore compris sa position, et son but.

Son œil devenu calculateur regarda la jeune femme prendre le revolver lancé à ses pieds sans une once d’hésitation. Elle vérifia d’un regard s’il était encore chargé. L’être malsain l’ignorait. Et il s’en moquait éperdument. Il aurait préféré tout de même qu’il soit plein, même si pour l’heure cela ne devait pas être le cas, après les deux balles ancrées dans le crâne de l’humain. D’ailleurs, l’une d’entre elle qui était encore logée, retomba avec le reste de sang à l’arrière du crâne.

«Je n’ai plus besoin de lui.» Elle avait moitié raison. S’il ne pouvait pas rétablir ce corps, il pouvait en revanche encore lui nuire. La balancer à un bon nombre de ses ennemis. Continuer le travaille que l’humain n’avait pas totalement terminé. Il n’était de toute manière d’aucun scrupule. Alors pourquoi ne pas faire un peu de chantage, pour changer un peu. Et voir comment elle s’en sortirait avec ça.

«Par contre tu parles trop. Ça me fait chier. Crève.» Le coup de feu partit aussitôt, alors qu’elle venait de redresser le canon de l’arme vers lui. Avec une grande précision, le balle toucha la cible. En plein dans sa bouche, sans qu’aucune réaction n’apparaisse chez l’être revenu à la vie. Les dents éclatèrent, emportant aussi une partie de la mâchoire, dans un nouveau bain de sang. Il n’en resta qu’une mélasse informe, et une langue trouée. La balle était coincée dans la colonne vertébrale.

Effectivement. Difficile de parler avec une gueule cassée.

L’oeil regarda les giclées autour de lui, avant qu’une main déterminée ne vienne essayer de remettre en place l’os qui pendait. Impossible de la replacer. Ce corps devenait de plus en plus inutile, et surtout affreusement laid. Un léger râle s’échappa, comme d’un soupire, avant qu’un filet de fumée épaisse et noir s’enfuit par l’orifice qu’elle venait de créer.

La fumée devenait de plus en plus grande, prenant une forme de plus en plus distinct, comme une silhouette, venant se placer à côté du corps qui lui s’affaissait au fur et à mesure jusqu’à tomber au sol. La silhouette prit une forme de plus en plus définie, jusqu’à ce que la fumée se concentre pour former un homme. Ou plutôt, un démon.

«Et bien ... je dois avouer que je suis plutôt déçu. » Alastor, sous sa véritable forme, fixa la jeune femme de son regard bleu, son expression sans doute aussi blasée que la sienne. Sa frustration était parfaitement visible. Il s’était attendu à bien mieux. Mais encore une fois, elle avait laissé passer son impatience. Elle ne savait pas savourer les choses. Du moins, pas de cette manière.

Il fit un pas vers elle, pour se rapprocher, ignorant encore si elle pouvait encore lui tirer dessus. Dans tous les cas, et encore une fois, ce n’était qu’un détail qui n’avait pour lui aucune importance. Il voulait la voir de plus près. Savoir s’il s’était effectivement trompé. Voilà bien trop longtemps qu’il n’avait eu de divertissement.


Dernière édition par Dyrelia le Mer 7 Nov - 13:26, édité 1 fois
avatar
Dyrelia
Priopriétaire du site
Priopriétaire du site

Messages : 221
Points : 446
Réputation : 0
Date d'inscription : 10/05/2016
Age : 25

Voir le profil de l'utilisateur http://dyrelia-rpg.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: #1 A Hero ? Spare me your Crap

Message par Dyrelia le Mer 7 Nov - 13:20

«Et moi donc.» Alastor commence d’abord par ignorer les paroles de l’humaine en face de lui. Venant s’étirer un peu, comme s’il avait été particulièrement à l’étroit dans ce corps. D’abord ses épaules, cherchant à dégager une désagréable impression, levant un instant les yeux au ciel. Une nouvelle fois, il possède de nouvelles connaissances. Mafieux. Veuve Noire. Sa famille. Oh comme il était pathétique à supplier. Elle avait bien raison de le torturer, il était très agaçant. Il l’aurait peut-être tué sur le champ aussi, s’il avait été à sa place. Il ne peut vraiment lui en vouloir.

«Bordel mais personne vous a jamais appris à mourir ou bien.» Mourir ? Lui ? Il regarde un instant le corps resté en arrière. Il s’éparpille sur le trottoir comme une déjection animale. C’est un peu ce qu’il est maintenant qu’il est sans vie. Il hausse une épaule, venant se reconcentrer vers ce qu’il se trouve à l’avant.  

«Déçu ? Déçu de quoi ? Non mais, vous êtes tarés vous les anglais c’est pas possible hein. Fallait faire chier un type avec un gros couteau si tu voulais te faire dépecer, je sais pas moi.» Par Lucifer, qu’est ce qu’elle est bavarde tout à coup. Pour quelqu’un qui déteste les jérémiades... et le placer dans la catégorie anglais n’est pas une excellente idée. Il ne se considère pas comme tel, bien que cela fait quelques années qu’il s’y trouve. Il vient regarder sa manucure, commençant à s’ennuyer. Que le temps est long. Son expression est toujours blasée.  

«Tu voulais quoi ? Que je lui arrache les yeux, que je presse dessus si fort qu’il ait l’impression d’imploser? Hm ? que je lui ouvre le ventre et que je lui fasse un putain de collier avec ses intestins ? Que je finisse de lui trancher tous les tendons pour avoir une poupée totalement désarticulée ? et pourquoi ? la douleur ? il m’a l’air mort et t’as l’air de t’en foutre pas mal. Alors je vois pas l’intérêt ? » Son regard se faisait d’un coup beaucoup plus attentif à elle, en l’entendant énoncer de multiples manière qui aurait pu faire très mal au malheureux.  Ces instants de purs souffrances. Tortures. Son esprit vagabonde déjà à ce genre de possibilité. C’est vrai qu’il aurait aimé. Il aurait adoré même. L’intérêt. Son plaisir à elle. Mais on dirait que ce n’est pas sa méthode. Elle est plus ...

Aussitôt les crochets de l’araignée atteignent son vêtement, qu’il sent le poison lui être administré. Son regard s’abaisse doucement vers la veuve noire. Sans chercher à l’enlever, n’ayant même aucune autre réaction qu’un léger sourire.

Elle est plus fourbe. Il aime ça aussi.

«Elle doit être votre seule amie loyale ici, alors ... j’éviterais de l’écraser pour cette fois.»

Une légère fumée noire s’échappe un instant de la morsure. Passant autour de l’araignée. Pour venir la saisir doucement, et la soulever jusqu’à la paume qu’Alastor vient d’ouvrir. Il se rapproche encore de quelques pas de l’humaine, brisant la distance.

« Cette beauté a un nom ?»


Dernière édition par Dyrelia le Mer 7 Nov - 13:26, édité 1 fois
avatar
Dyrelia
Priopriétaire du site
Priopriétaire du site

Messages : 221
Points : 446
Réputation : 0
Date d'inscription : 10/05/2016
Age : 25

Voir le profil de l'utilisateur http://dyrelia-rpg.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: #1 A Hero ? Spare me your Crap

Message par Dyrelia le Mer 7 Nov - 13:20

Alastor continue de fixer l'araignée dans la paume de sa main, avant de venir fixer l'air sceptique et le haussement de sourcil sur le visage de l'humaine. Elle semble ne pas aimer cette absence de distance entre eux, sans doute craignait – elle qu'il ne fasse quelque chose en retour. Ou simplement elle n'aime pas la proximité. Il ne peut en être certain, mais ne céde pour autant pas le moindre centimètre, la regardant de haut sans non plus avoir un air condescendant. La veuve noir porte bien son nom. Il la regarde simplement récupérer la bête, tout en évitant de le toucher directement. Il note se fait dans un creu de sa tête.

"Latrodectus hasselti." Il se met à sourire de plus belle, amusé de l'emploi du nom scientifique. Certes, elle n'a pas l'air d'être du genre affective, alors donner un surnom à un animal doit lui paraître totalement inutile. Pourtant des tas de gens le font. Et pas seulement les humains. Une fois l'araignée récupérée par sa propriétaire, il vient glisser ses mains derrière son dos, portant un regard intéressé sur sa personne. Ce qui n'est guère encourageant quand on sait qu'il est un démon. La plupart des gens tentent de le fuir, quand ils ne l'ont pas appelés. Ou lui parle exactement sur le même ton qu'elle. Il ne s'en formalise pas. On a toujours eu l'habitude de se montrer aggressif envers lui, dès lors qu'on l'a trouvé seul errant dans les enfers. Peut être sentaient-ils déjà le danger qu'il représentait... ou alors c'était simplement sa tête qui ne revient à personne. L'un ou l'autre, ça n'a jamais rien changé. Sa grimace envers lui ne le chagrine en rien. Et puis, c'est ce qu'on font les singes devant une présence étrangère...

"Qu’est-ce que tu veux ?" Ah enfin un peu d'intérêt ; enfin il sait précisément pourquoi elle demande. Il n'a pas spécialement envie de rester plus longtemps auprès d'elle en vérité. "J'ai vu ce que vous avez fait à cet homme... je voulais juste en voir plus, savoir si vous aimiez faire du mal aux autres. Mais j'imagine que je me suis fourvoyé sur ce que j'ai vu. Vous l'avez fait uniquement parce que c'était nécessaire. Tant pis pour moi." Il hausse les épaules, simplement, avant de faire quelques pas de recul. La distance nécessaire, surtout pour elle. Il redonne un coup d'oeil a l'arrière pour regarder le corps. La qualité de cette âme était vraiment pathétique. Il pensait pouvoir trouver un intérêt chez cette femme pour conclure un pacte. Il va falloir qu'il se trouve autre chose à manger, et rapidement.

"Peut être que je pourrais servir un de vos clients qui serait plus enclin à la violence et à la barbarie. Vous devez surement en connaître. Ou alors devrais-je aller voir vos amis les mafieux qui souhaite votre mort ?" Il ne lui demande pas tellement, occupé à réfléchir tout seul et tout haut un instant sur la meilleure des manières à se servir de ses nouvelles connaissances pour pactiser quelque part. Il faudra qu'il apprenne à parler une autre langue tiens... ça va devenir rapidement compliqué sinon.


Dernière édition par Dyrelia le Mer 7 Nov - 13:26, édité 1 fois
avatar
Dyrelia
Priopriétaire du site
Priopriétaire du site

Messages : 221
Points : 446
Réputation : 0
Date d'inscription : 10/05/2016
Age : 25

Voir le profil de l'utilisateur http://dyrelia-rpg.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: #1 A Hero ? Spare me your Crap

Message par Dyrelia le Mer 7 Nov - 13:20

Alastor ne l'observa même pas ranger sa magnifique bestiole dans sa capsule puis de nouveau dans sa poche, alors que s'il avait été plus attentif, il aurait sans doute pu percevoir facilement qu'elle avait une arme sur elle. Est ce qu'il aurait réellement apporté une importance à ce détail, cela non plus n'était pas certain. Il descendit pourtant le regard sur elle quand sa propre lueur changeant encore plus pour quelque chose de plus dur. Il avait réussi dans ce qu’il comptait entreprendre, à ce moment, il le savait. Elle ne tarderait pas à chercher à l’engager, ou au moins lui demander le prix de son silence. Enfin, tout pour qu’il ne lui nuise pas. Quant à savoir si elle pourrait réellement payer le prix ... c’était à elle de lui dire.

“Tout le monde souhaite la mort de tout le monde. Mais les éléments les plus utiles s’en retrouvent souvent épargnés.” Il n’était pas d’accord avec cette affirmation. Non, tout le monde ne souhaite pas la mort de tout le monde. Il y avait encore des gens assez sot pour se « sacrifier » sans même y réfléchir un instant. Pour la communauté. L’espoir en l’être humain. Où en un dieu, tout simplement. Pour ce qui est des éléments les plus utiles... ça, ce n’était pas non plus très sûr. Après tout, les Hommes ne disent-ils pas que ce sont les meilleurs qui partent les premiers ? Il redonne un coup d’œil au cadavre derrière lui. Meilleur. Voilà une notion qui diffère de chacun. Pour lui, cela ne s’applique pas tellement ici. Mais qu’importe. Il se retourne vers elle, toujours souriant.

Du peu qu’il savait d’elle, il savait pertinemment qu’elle appartenait à cette catégorie dont elle parlait. Les utiles. Oui, bien sûr. Elle pouvait se faire utile, pour quiconque aurait besoin de ses services. Mais si elle devait un jour à poser trop de problèmes pour quelqu’un... personne n’avait trouvé de tueur assez capable pour l’éliminer ? Cela lui paraissait impossible ... Où alors elle savait très bien se protéger. Enfin ... jusqu’à maintenant.

“C’est tuer que tu veux ? Torturer?” Ce qu’il veut. Non ce n’était pas nécessairement se salir les mains lui-même, après tout son ancien maître lui ne lui a jamais demandé de le faire. Bien trop excité par l’action et le fait de tout faire lui-même. Tout ce dont il avait besoin, c’était d’une présence. Pour admirer le travail. Un Art qui ne pouvait pas être accessible de tous. Et il aurait bien voulu qu’elle le comprenne, au bout d’un instant. Peu importe si c’était lui ou elle, qui cédait.

“Papa maman étaient méchants avec toi, alors tu veux t’en venger ?” Cette conclusion lui arracha un sourire très amusé. Il avait presque envie d’en rire. Un père et une mère. Il n’en avait jamais eu. Il avait bien sûr déjà eu, comme tout le monde, un mentor pour évoluer dans ce monde. Quitte à en déduire qu’il voulait se venger parce qu’il avait été méchant avec lui ... il ne saurait lui-même le dire. Cela ne faisait aucun doute pour lui : sa soif pour la violence remontait à bien plus loin. Et qu’importe si cela s’était aggravé avec le temps. Il avait toujours été un prédateur. Et tout le monde sait qu’un prédateur a simplement besoin de proie pour survivre en tant que tel. Sinon, l’évolution aurait peut-être déjà fait son chemin pour le rendre ... différent.

“A moins que tu n’aimes tout simplement ça ?” Le ton de l’humaine était devenu parfaitement moqueur. Mais il ne voyait pas bien en quoi il aurait se sentir menacé par ce qu’elle énonçait. Il n’avait aucune honte à être ce qu’il était. Il l’assumait complètement. Ce qui n’était pas le cas de tous les humains. Vivre en phase avec soi-même demande énormément de temps et de réflexion. Lui était né de cette manière. En un sens, peut-être que cela avait contribué à faire de lui ce qu’il était.

J’aurais aimé savoir ... Peut-être est-ce toutes ces raisons. Ou alors aucune. Parfois, les choses sont ce qu’elles sont. Inutiles de toujours chercher vainement des explications.” Son sourire se fait encore plus grand, se déformant presque pour paraître inhumain. Il refait un pas, glissant ses mains dans son dos, ce dernier toujours droit, fier, venant se rapprocher dans sa direction. “Qu’importent ces raisons. Tant que quelqu’un aura besoin de moi. Alors ravalez donc vos moqueries pour le moment, et répondez moi clairement : mes services vous intéressent-ils ? Ou dois-je travailler pour des gens qui seront peut-être un jour vos ennemis ?
avatar
Dyrelia
Priopriétaire du site
Priopriétaire du site

Messages : 221
Points : 446
Réputation : 0
Date d'inscription : 10/05/2016
Age : 25

Voir le profil de l'utilisateur http://dyrelia-rpg.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: #1 A Hero ? Spare me your Crap

Message par Dyrelia le Mer 7 Nov - 14:01

C’était peut-être simplement pour cela. En effet. Qu’il cherchait à établir un contact à la longue. Ce n’était pas seulement pour se nourrir. Voler des âmes n’étaient pas chose très compliquée pour qui savait s’y prendre. Non... ce qu’il voulait, c’était quelqu’un. Peu importait les raisons et le traitement. On pouvait bien le battre, lui donner des ordres, ou le craindre de tout son être. Il avait besoin de quelqu’un pour exister. Cette violence était son essence même. Si elle venait à disparaître, alors peut-être qu’il pourrait se fâner lui aussi. De toute manière, on n’a jamais vu un diable vouloir d’un monde en paix. Quelle hérésie ce serait.

Refuser serait du gâchi. Dans sa position un arrêt de mort. Il n’avait pas spécialement envie d’aller effectivement voir ses ennemis. Mais sachant parfaitement ses méthodes et les appels qu’il avait dans l’ombre, il pourrait un jour où l’autre tomber sur quelqu’un qui criait vengeance envers elle. Ce n’était pas impossible. Et si elle n’établissait pas de contrat, rien ne pourrait aller à l’encontre de son assassinat. Elle ne verrait peut-être même pas la mort venir. Il savait se faire invisible. Si personne ne lui donnait de procédure. Elle pourrait aussi bien mourir dans un demi-sommeil que finir comme cet homme, dans une marre de sang.

“...personne ne t'a jamais appris à fermer ta gueule toi, hein.” En réalité, si. Mais cela faisait si longtemps que cette personne n’était plus. Il avait prit assez d’année pour pouvoir dire ce qu’il souhaitait, au sein des démons en tout cas, enfin il le croyait. Voilà longtemps que les enfers ne l’appelait plus. Est ce qu’il y avait encore une quelconque place ? C’était délicat. En tout cas, ce n’était certainement pas un piètre humain qui arriverait à le faire taire. Encore moins elle. Il s’amusait à lui répondre, et elle le savait très bien.

Alors qu’il s’approchait, elle fit un pas vers lui. Il le prit presque comme un signe de défi. “Ça marche. Tu bosseras pour moi.” Pauvre petite. Savait-elle seulement ce qu’elle faisait. Lui offrir le plus beau des cadeaux sans qu’il ne doive sacrifier sa liberté. Un contrat ? Oh mais vous avez cru qu’il s’abaisserait à de tels choses alors qu’elle n’avait pas l’air de savoir ce qu’il était ? Il aura tout ce qu’il veut en restant avec elle. Le réseau. Les informations. Pour chaque client, un mort. Le dernier souffle.

La veuve étendra sa toile à travers le monde, pendant que lui récoltera tout. Les corps se tordants de souffrance. Les âmes. Les familles éplorées. Les désirs des vengeances. Oh bien entendu, il compte bien la protéger. Tant qu’elle lui servira. Il la regarda de haut, le sourire toujours à son pareil. S'arrêtant à sa hauteur lorsqu'elle fini de s'avancer. “Parfait. Alors... je suis à vous. Miss. Vous n'aurez pas à le regretter.”
avatar
Dyrelia
Priopriétaire du site
Priopriétaire du site

Messages : 221
Points : 446
Réputation : 0
Date d'inscription : 10/05/2016
Age : 25

Voir le profil de l'utilisateur http://dyrelia-rpg.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: #1 A Hero ? Spare me your Crap

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum